Anmelden (DTAQ) DWDS     dlexDB     CLARIN-D

Humboldt, Alexander von: Kosmos. Entwurf einer physischen Weltbeschreibung. Bd. 5. Stuttgart u. a., 1862.

Bild:
<< vorherige Seite
Abhandl. in den Actis Acad. elect. Moguntinae (Erf. 1762) Vol. II. p. 44-209 unter dem Titel: historia terrae et maris ex historia Thuringiae per montium descriptionem erecta. Später, 1773, erschien Füchsel's Entwurf zur ältesten Erd- und Menschengeschichte. Werner, kurze Klassifikation und Beschreibung der verschiedenen Gebirgsarten (Dresden 1787).
38 (S. 73.) "L'examen mineralogique le plus minutieux ne peut etre indifferent au geognoste qui examine l'age des formations dans les differentes zones de la surface du globe. C'est par cet examen qu'on parvient a se former une juste idee de la maniere progressive dont par developpement interieur, c'est a dire par un changement tres lent dans les proportions de la masse, se fait le passage d'une roche a une roche voisine. Les schistes de transition, dont la structure paraeit d'abord si differente de la structure des porphyres ou des granites, offrent a l'observateur attentif des exemples frappans de passages insensibles, a des roches grenus, porphyroides ou granitoides. Ces schistes deviennent d'abord verdatres, plus durs et plus siliceux. A mesure que la pate amorphe recoit de l'amphibole, elle passe a ces amphibolites trapeennes qu'on confondait jadis souvent avec les basaltes. Ailleurs, le mica, d'abord cache dans la pate amorphe, se developpe et se separe en paillettes distinetes et nettement cristallisees; en meme temps le feldspath et le quarz deviennent visibles, la masse paraeit grenue a grains tres allonges; c'est un vrai gneis de transition. Peu a peu les grains perdent leur direction commune, les cristaux se groupent autour de plusieurs centres; la roche devient un granite ou, si l'amphibole abonde, une syenite." Humboldt, Essai sur le Gisement des Roches 1823 p. VI und 10. Ueber equivalens geognostiques ou roches paralleles s. a. a. O. p. 44 und 365.
39 (S. 74.) Kosmos Bd. I. S. 9.
40 (S. 74.) "Tous les terrains offrent l'exemple de formations independantes qui preludent comme couches subordonnees"; Humboldt, Essai sur le Gisement des Roches p. 368; über Alternanz s. p. 21 und 32.
41 (S. 75.) Humboldt, Essai politique sur la Nouvelle-Espagne T. III. p. 190. Bei Chichimequillo bricht säulen-
Abhandl. in den Actis Acad. elect. Moguntinae (Erf. 1762) Vol. II. p. 44–209 unter dem Titel: historia terrae et maris ex historia Thuringiae per montium descriptionem erecta. Später, 1773, erschien Füchsel's Entwurf zur ältesten Erd- und Menschengeschichte. Werner, kurze Klassifikation und Beschreibung der verschiedenen Gebirgsarten (Dresden 1787).
38 (S. 73.) »L'examen minéralogique le plus minutieux ne peut être indifférent au géognoste qui examine l'âge des formations dans les différentes zones de la surface du globe. C'est par cet examen qu'on parvient à se former une juste idée de la manière progressive dont par développement intérieur, c'est à dire par un changement très lent dans les proportions de la masse, se fait le passage d'une roche à une roche voisine. Les schistes de transition, dont la structure paraît d'abord si différente de la structure des porphyres ou des granites, offrent à l'observateur attentif des exemples frappans de passages insensibles, à des roches grenus, porphyroïdes ou granitoïdes. Ces schistes deviennent d'abord verdâtres, plus durs et plus siliceux. À mesure que la pâte amorphe reçoit de l'amphibole, elle passe à ces amphibolites trapéennes qu'on confondait jadis souvent avec les basaltes. Ailleurs, le mica, d'abord caché dans la pàte amorphe, se développe et se sépare en paillettes distinetes et nettement cristallisées; en même temps le feldspath et le quarz deviennent visibles, la masse paraît grenue à grains très allongés; c'est un vrai gneis de transition. Peu à peu les grains perdent leur direction commune, les cristaux se groupent autour de plusieurs centres; la roche devient un granite ou, si l'amphibole abonde, une syénite.« Humboldt, Essai sur le Gisement des Roches 1823 p. VI und 10. Ueber équivalens géognostiques ou roches parallèles s. a. a. O. p. 44 und 365.
39 (S. 74.) Kosmos Bd. I. S. 9.
40 (S. 74.) »Tous les terrains offrent l'exemple de formations indépendantes qui préludent comme couches subordonnées«; Humboldt, Essai sur le Gisement des Roches p. 368; über Alternanz s. p. 21 und 32.
41 (S. 75.) Humboldt, Essai politique sur la Nouvelle-Espagne T. III. p. 190. Bei Chichimequillo bricht säulen-
<TEI>
  <text>
    <body>
      <div n="1">
        <div n="2">
          <div n="3">
            <note xml:id="ftn97-text" prev="ftn97" place="end" n="37"><pb facs="#f0100" n="93"/>
Abhandl. in den <hi rendition="#g">Actis Acad. elect. Moguntinae</hi> (Erf. 1762) Vol. II. p. 44&#x2013;209 unter dem Titel: <hi rendition="#g">historia terrae et maris ex historia Thuringiae per montium descriptionem erecta.</hi> Später, 1773, erschien <hi rendition="#g">Füchsel's Entwurf zur ältesten Erd- und Menschengeschichte. Werner, kurze Klassifikation und Beschreibung der verschiedenen Gebirgsarten</hi> (Dresden 1787).</note>
            <note xml:id="ftn98-text" prev="ftn98" place="end" n="38"> (S. 73.) »L'examen <hi rendition="#g">minéralogique</hi> le plus minutieux ne peut être indifférent au géognoste qui examine l'<hi rendition="#g">âge des formations</hi> dans les différentes zones de la surface du globe. C'est par cet examen qu'on parvient à se former une juste idée de la manière <hi rendition="#g">progressive</hi> dont <hi rendition="#g">par développement intérieur,</hi> c'est à dire par un changement très lent dans les proportions de la <hi rendition="#g">masse,</hi> se fait le <hi rendition="#g">passage</hi> d'une roche à une roche voisine. Les <hi rendition="#g">schistes de transition,</hi> dont la structure paraît d'abord si différente de la structure des porphyres ou des granites, offrent à l'observateur attentif des exemples frappans de passages insensibles, à des roches grenus, porphyroïdes ou granitoïdes. Ces schistes deviennent d'abord verdâtres, plus durs et plus siliceux. À mesure que la pâte amorphe reçoit de l'amphibole, elle passe à ces amphibolites trapéennes qu'on confondait jadis souvent avec les basaltes. Ailleurs, le mica, d'abord caché dans la pàte amorphe, se développe et se sépare en paillettes distinetes et nettement cristallisées; en même temps le feldspath et le quarz deviennent visibles, la masse paraît grenue à grains très allongés; c'est un vrai gneis de transition. Peu à peu les grains perdent leur direction commune, les cristaux se groupent autour de plusieurs centres; la roche devient un granite ou, si l'amphibole abonde, une syénite.« <hi rendition="#g">Humboldt, Essai sur le Gisement des Roches</hi> 1823 p. VI und 10. Ueber équivalens géognostiques ou roches parallèles s. a. a. O. p. 44 und 365.</note>
            <note xml:id="ftn99-text" prev="ftn99" place="end" n="39"> (S. 74.) <hi rendition="#g">Kosmos</hi> Bd. I. S. 9.</note>
            <note xml:id="ftn100-text" prev="ftn100" place="end" n="40"> (S. 74.) »Tous les terrains offrent l'exemple de <hi rendition="#g">formations indépendantes</hi> qui préludent comme couches subordonnées«; <hi rendition="#g">Humboldt, Essai sur le Gisement des Roches</hi> p. 368; über <hi rendition="#g">Alternanz</hi> s. p. 21 und 32.</note>
            <note xml:id="ftn101-text" prev="ftn101" place="end" n="41"> (S. 75.) <hi rendition="#g">Humboldt, Essai politique sur la Nouvelle-Espagne</hi> T. III. p. 190. Bei Chichimequillo bricht säulen-
</note>
          </div>
        </div>
      </div>
    </body>
  </text>
</TEI>
[93/0100] ³⁷ Abhandl. in den Actis Acad. elect. Moguntinae (Erf. 1762) Vol. II. p. 44–209 unter dem Titel: historia terrae et maris ex historia Thuringiae per montium descriptionem erecta. Später, 1773, erschien Füchsel's Entwurf zur ältesten Erd- und Menschengeschichte. Werner, kurze Klassifikation und Beschreibung der verschiedenen Gebirgsarten (Dresden 1787). ³⁸ (S. 73.) »L'examen minéralogique le plus minutieux ne peut être indifférent au géognoste qui examine l'âge des formations dans les différentes zones de la surface du globe. C'est par cet examen qu'on parvient à se former une juste idée de la manière progressive dont par développement intérieur, c'est à dire par un changement très lent dans les proportions de la masse, se fait le passage d'une roche à une roche voisine. Les schistes de transition, dont la structure paraît d'abord si différente de la structure des porphyres ou des granites, offrent à l'observateur attentif des exemples frappans de passages insensibles, à des roches grenus, porphyroïdes ou granitoïdes. Ces schistes deviennent d'abord verdâtres, plus durs et plus siliceux. À mesure que la pâte amorphe reçoit de l'amphibole, elle passe à ces amphibolites trapéennes qu'on confondait jadis souvent avec les basaltes. Ailleurs, le mica, d'abord caché dans la pàte amorphe, se développe et se sépare en paillettes distinetes et nettement cristallisées; en même temps le feldspath et le quarz deviennent visibles, la masse paraît grenue à grains très allongés; c'est un vrai gneis de transition. Peu à peu les grains perdent leur direction commune, les cristaux se groupent autour de plusieurs centres; la roche devient un granite ou, si l'amphibole abonde, une syénite.« Humboldt, Essai sur le Gisement des Roches 1823 p. VI und 10. Ueber équivalens géognostiques ou roches parallèles s. a. a. O. p. 44 und 365. ³⁹ (S. 74.) Kosmos Bd. I. S. 9. ⁴⁰ (S. 74.) »Tous les terrains offrent l'exemple de formations indépendantes qui préludent comme couches subordonnées«; Humboldt, Essai sur le Gisement des Roches p. 368; über Alternanz s. p. 21 und 32. ⁴¹ (S. 75.) Humboldt, Essai politique sur la Nouvelle-Espagne T. III. p. 190. Bei Chichimequillo bricht säulen-

Suche im Werk

Hilfe

Informationen zum Werk

Download dieses Werks

XML (TEI P5) · HTML · Text
TCF (text annotation layer)
TCF (tokenisiert, serialisiert, lemmatisiert, normalisiert)
XML (TEI P5 inkl. att.linguistic)

Metadaten zum Werk

TEI-Header · CMDI · Dublin Core

Ansichten dieser Seite

Voyant Tools ?

Language Resource Switchboard?

Feedback

Sie haben einen Fehler gefunden? Dann können Sie diesen über unsere Qualitätssicherungsplattform DTAQ melden.

Kommentar zur DTA-Ausgabe

Dieses Werk wurde im Rahmen des Moduls DTA-Erweiterungen (DTAE) digitalisiert. Weitere Informationen …

Posner Collection: Bereitstellung der Bilddigitalisate (2013-01-09T11:04:31Z)
Moritz Bodner: Erstellung bzw. Korrektur der griechischen Textpassagen (2013-04-18T11:04:31Z)



Ansicht auf Standard zurückstellen

URL zu diesem Werk: http://www.deutschestextarchiv.de/humboldt_kosmos0501_1862
URL zu dieser Seite: http://www.deutschestextarchiv.de/humboldt_kosmos0501_1862/100
Zitationshilfe: Humboldt, Alexander von: Kosmos. Entwurf einer physischen Weltbeschreibung. Bd. 5. Stuttgart u. a., 1862, S. 93. In: Deutsches Textarchiv <http://www.deutschestextarchiv.de/humboldt_kosmos0501_1862/100>, abgerufen am 11.12.2019.